et encore plus !

Qui sommes-nous ?

Association pour la Promotion de Riom et de son Territoire 17 avenue jean JAURES - 63200 MOZAC federationapr@gmail.com

Nous écrire

C'kado

Le chèque cadeau de proximité !

Commandez ici

Se Garer à Riom

Où se garer ?

R'cobus

Venez en bus !

Logo Chatel Carre
Logo Ckado Carre
Logo Riom Centre 2018
Espace Mozac
RiomSud

celibataireET VOUS, LA SANS VALENTIN ?...

MÊME PAS PEUR !

 Cette année, la Saint-Valentin, c’est sans Valentin. Ni Valentine. Enfin, presque, faut quand même pas exagérer.

 En février, il n’y en a que pour les couples – censément amoureux ! Les médias les bichonnent, les courtisent, les couvrent d’éloges, les portent au pinacle. Et que j’y vais de ma jolie photo de baiser tendre en page 3, et que je te détaille la recette des huîtres au gingembre en page 4.

Assommant, à force !

Et injuste. Et hors de toute réalité. Car il n’y a pas que les couples dans la vie. Il y a aussi les « célibs », les « solos », les « sans-Valentin ». Leur nombre ne cesse de croître. Un Français sur trois vit désormais seul, avec ou sans enfant.

Cinq facteurs ont principalement déterminé ce « célibat-boom ». Les études : de plus en plus longues, elles repoussent mécaniquement l’âge du mariage vers 30 ans, voire au-delà. Le divorce : depuis 2005, le consentement mutuel en facilite grandement la procédure. La vie professionnelle en milieu urbain : elle dévore la sphère privée. L’allongement de la durée de vie : 50% des célibataires ont plus de 60 ans (des femmes en majorité). Enfin, la valorisation de l’individu par la société de consommation : vivre seul n’est plus synonyme de tare mais d’indépendance.

Face à la montée du célibat, la société s’adapte. L’immobilier revoit sa copie. De même les loisirs. De même les moyens de transports. De même les banques prêteuses. Et puis il y a l’hygiène. « Il faut bien que le corps exulte » chantait Jacques Brel. Les sites internet dits de rencontre se multiplient. Hyper-concurrentiel, leur marché déborde de toute part, jusque dans les journaux et à la télé, sous forme de pubs. Les uns sont généralistes, les autres opèrent par affinités : sites destinés à l’élite ou prétendue telle, sites ethniques, ou ciblant les orientations sexuelles de chacun, etc. Ou encore, sites se voulant sérieux, constructifs, matrimoniaux. Entendez par là qu’ils encouragent les rencontres durables, pouvant conduire au mariage, et donc à sortir du célibat. D’où pas mal de malentendus, de quiproquos, de fâcheries : « Entre nous, c’est pour la vie », dit l’un. « Non, répond l’autre, entre nous, c’est pour la nuit ! »

Chinoiserie auvergnate

Existe-t-il des sites régionaux, des sites qui favoriseraient les rencontres entre Auvergnats, voire entre Riomois ? Amour63.com fleure bon le terroir, en apparence. « Rencontrez les célibataires de votre région » proclame sa page d’accueil, laquelle fait par ailleurs vibrer la fibre patriotique du futur membre adhérent : « Le centre de la France, c'est un peu notre berceau, avec les fiers Gaulois se levant contre l'envahisseur romain. » Diable ! De Gaulois à gauloiseries, il n’y a pas l’épaisseur d’un épiderme, se réjouit-on.

Hélas, après vérification, amour63.com se révèle aussi Auvergnat qu’une assiette de riz cantonnais. Le serveur du site est à Dublin, la société enregistrée à Luxembourg, et la maison mère basée à Hong Kong, où sont développés des dizaines, peut-être des centaines de sites « régionaux » ! L’envahisseur n’est plus romain depuis belle lurette.

Pas si speed que ça

Le speed dating ne connaît pas le succès des sites de rencontre (mais dépend quand même d’internet et des applications smartphone relativement aux inscriptions). Bien que « speed », il n’a pas la vitesse foudroyante du web. En outre, le demi-anonymat dans lequel évolue l’inscrit peut agir comme un frein. Se retrouver, un soir de speed dating, en vis-à-vis avec sa patronne ou son chef de service, peut compliquer le retour à la boîte le lendemain matin. Ou déboucher sur de l’avancement. Naguère, on appelait ça une « promotion canapé ».

Des sites tels que lespeeddating.com ou speeddating.fr proposent des rencontres sur Clermont à dates plus ou moins régulières. Leurs pages d’inscription stipulent clairement que les célibataires d’Issoire, d’Ambert ou de Riom sont les bienvenus. Il serait en effet regrettable de se priver d’un pareil gisement de bonnes âmes.

Les bars, où tout arrive, même rien

Les bars, c’est rendez-vous en terre inconnue. On ne porte pas de bandeau sur les yeux quand on y pénètre (attention à la marche), néanmoins, l’aventure et son lot de surprises vous y tend les bras. Du moins vous l’espérez. Vous en rêvez, même. Et si vous ne maîtrisez pas suffisamment les techniques d’abordage, consultez préalablement la littérature ad hoc : « Petit manuel de séduction », « Et si je croyais en mon pouvoir de séduction », « Les 50 règles d’or de la séduction », « Séduction et galanterie de A à Z », etc. Autant de bouquins à prix abordables. Les bars et autres lieux de sociabilité demeurent des valeurs sûres. Riom, Châtel et Volvic n’en manquent pas.

Ne reste plus qu’à évoquer les clubs libertins. Il en est un de grande réputation à Riom. On vient de loin pour en goûter les prestations. Entrée gratuite pour les couples, les dames seules et les personnes du troisième sexe, contrairement aux hommes non accompagnés, moins chanceux, qui doivent impérativement bourse délier. Mais ne poussent-ils pas la porte des clubs libertins pour ça ?

Pizza-foot

D’accord… Pour la Saint-Valentin vous avez choisi de vous passer d’âme sœur et de corps frère. Seul(e) vous êtes, seul(e) vous demeurez. Pas de speed dating, pas de palabres sur internet, pas de drague lourdingue dans les bars. Pas de libertinage ! Des potes, tout au plus. Les hommes feront pizza-foot à trois ou quatre devant la télé. Ils peuvent d’ailleurs s’y mettre dès le 12 février en regardant le PSG se faire étriller par Manchester United (match à 21h). Rien n’empêche les dames de regarder le foot, y compris en mode « soirée pyjama » si elles le souhaitent.

Toujours entre potes, le resto. C’est convivial et nourrissant. Après le resto, un film, dans l’une des trois salles du cinéma Arcadia, à Riom. Ou un tour à la roulette au casino de Châtel. Malheureux en amour, heureux au jeu…

Ou rien. Rien de rien. Une tisane et au lit. En somme, la paix.

 

 

 

Actus, Sorties, Humeurs !

  • lionel rochaud

    L’ivre-Book, éditeur du futur

    Li lian Ronchaud, riomois d’origine, a fondé les éditions L’ivre-Book en 2012. Spécialisé dans les littératures

    Read More
  • 100subjectif fevrier 2019 100% SUBJECTIF : PARADIS PERDUS

    Quand on me parle d’îles paradisiaques, je n’entends que le mot paradis, un lieu où on

    Read More
  • celibataire ET VOUS, LA SANS VALENTIN ?...

    MÊME PAS PEUR !

     Cette année, la Saint-Valentin, c’est sans Valentin. Ni Valentine. Enfin, presque, faut

    Read More
  •  Votre magazine 100% RIOM est sorti !

    Cliquez pour le consulter

    100riom34

     

     

    Read More
  • LIVRE / POÉSIE
    Dans le vert des montagnes – en cheminant avec Gaspard
    dans le vert des montagnes Gaspard des montagnes, le chef-d’œuvre d’Henri Pourrat, charrie cent

    Read More


C'kado

La solution qui permet d'offrir des chèques cadeaux chez vos petits commerçants préférés. Faites plaisir en favorisant le commerce de proximité.

Commander des chèques C'kado


Apparaitre sur ce site


Vous souhaitez apparaître sur ce site ?


Faire une demande

Logo Espace Mozac OK positif vertical

logo Riom centre 2014

RiomSud

logo tourisme riom

riom limagne volcans 2

CCI63Logo2012petit

Coeur Economique LOGO01